Les douleurs dorsales – maladie, traitement et rééducation

Presque tout le monde souffre de douleurs dans le dos au moins une fois dans sa vie. Les causes peuvent être très différentes. La plupart des cas de maux de dos sont bénins et peuvent être traités facilement sans médicaments ni chirurgie. Souvent, des massages, des traitements par la chaleur ou des exercices sportifs suffisent. Apprenez-en plus ici sur les facteurs déclencheurs du mal de dos, le traitement et la rééducation.

Douleurs dorsales : généralités

Le mal de dos est le mal populaire par excellence. Deux tiers des français déclarent avoir eu au moins une fois des douleurs dorsales plus intenses au cours de l’année précédente. Douze pour cent d’entre eux ressentent même ces douleurs tous les jours. Chaque année, environ 20 millions de français consultent leur médecin pour des douleurs dorsales. Les enfants peuvent déjà être concernés : Deux élèves sur trois âgés de dix à seize ans ont déclaré avoir des problèmes de dos lors d’enquêtes. Les médecins préviennent que cette tendance va s’accentuer si le sport et l’activité physique sont de plus en plus remplacés par les smartphones et les consoles de jeux.

Douleurs dorsales : causes

Dans de nombreux cas, le mal de dos est dû à un manque d’activité physique ou à des efforts unilatéraux (par exemple, une mauvaise technique pour soulever des charges). La position assise prolongée à des postes de travail non ergonomiques, une mauvaise posture et l’obésité contribuent à l’apparition de douleurs dorsales. Le stress et les problèmes psychologiques peuvent dans certains cas aggraver les douleurs. Parfois, les douleurs sont également dues à des inflammations du dos, qui peuvent par exemple être déclenchées par le froid (traction).

Des causes plus rares de douleurs dorsales sont des irritations, des contusions ou des lésions nerveuses. Le nerf sciatique, qui sort de la moelle épinière, est particulièrement souvent touché. L’usure de la colonne vertébrale et les entorses ou blocages au niveau des articulations vertébrales peuvent également déclencher des douleurs dorsales. Les disques intervertébraux peuvent également être en cause : ils sont situés entre les différentes vertèbres et agissent comme des coussins élastiques. S’ils se courbent ou se déplacent (hernie discale), de fortes douleurs peuvent apparaître. Parfois, d’autres maladies peuvent également provoquer des douleurs qui irradient dans le dos. Il s’agit par exemple d’inflammations des reins, des poumons, du cœur, du pancréas ou de l’œsophage.

Si la cause de la douleur n’est pas clairement identifiée, les médecins parlent de douleurs dorsales non spécifiques. Cela concerne environ 80% des personnes atteintes. La plupart du temps, ce sont des muscles tendus, trop étirés ou trop courts qui en sont la cause. Les douleurs qui en résultent ne constituent pas une maladie à proprement parler. Ils doivent néanmoins être traités pour éviter que le mal de dos ne s’installe et ne devienne chronique.

Mal de dos : apparence / symptômes

Le mal de dos peut se manifester de différentes manières. Pour le médecin, il est particulièrement important de savoir où la douleur se manifeste. Pour cela, le dos est divisé en trois zones :

La région cervicale, la région thoracique et la région lombaire. Les lombaires, au bas du dos, sont le plus souvent touchées. La douleur dans la zone la plus haute (colonne cervicale) peut être due, entre autres, à des muscles tendus dans le cou ou à une inflammation. La douleur peut s’étendre à l’arrière de la tête, aux bras ou aux épaules. Les douleurs qui disparaissent dans un délai maximum de douze semaines sont appelées lombalgies aiguës. Les douleurs s’aggravent souvent lorsque les patients adoptent des postures contraignantes et malsaines ou évitent de faire de l’exercice en raison du mal de dos. Les douleurs peuvent alors devenir chroniques et se répéter sur une longue période.

Douleurs dorsales : examens et diagnostic

Pour analyser plus précisément votre mal de dos, votre médecin commencera par vous interroger. Il est important de savoir où et quand les douleurs apparaissent. Depuis combien de temps les douleurs durent-elles ? Avez-vous déjà eu des problèmes de dos par le passé ? Le mal de dos a-t-il déjà été traité et la thérapie a-t-elle été efficace ? En fonction des résultats de cet entretien, le médecin vous recommandera des mesures pour vous soulager ou effectuera des examens complémentaires.

  • Examens de laboratoire (sang, urine)

L’analyse de routine du sang et de l’urine permet au médecin de déterminer s’il y a une inflammation ou des problèmes rénaux. Tous les autres examens ne sont généralement utilisés que si les douleurs ne sont pas améliorées par les traitements conventionnels.

  • Examen radiologique (radiographie, scanner, IRM)

En cas de suspicion concrète de causes plus graves des douleurs dorsales, des radiographies et des méthodes spéciales telles que la tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent fournir des informations sur l’origine des douleurs.

  • Examen neurologique

Dans certains cas, la nature de la douleur indique une cause au niveau des nerfs. Le fonctionnement et la conduction des voies nerveuses peuvent alors être examinés plus en détail par un spécialiste à l’aide de méthodes spéciales.

  • Examens spéciaux

Dans de rares cas, d’autres examens spécifiques sont utilisés. Il s’agit notamment de l’échographie en cas de suspicion de calculs rénaux ou de l’électrocardiogramme en cas de suspicion de maladie cardiaque. Comme les douleurs au niveau de la poitrine peuvent également provenir de l’estomac ou de l’œsophage, une gastroscopie peut dans ce cas apporter des éclaircissements.

Douleurs dorsales : traitement, thérapie et rééducation

En cas de douleurs dorsales, le traitement dépend de la cause. Seuls quelques cas nécessitent une intervention chirurgicale ou un traitement médicamenteux. Souvent, des mesures de prévention et de rééducation suffisent.

Prévenir le mal de dos

Au quotidien, des gestes simples permettent de prévenir le mal de dos :

  • Faites beaucoup d’exercice (sport d’endurance, exercices de musculation, gymnastique).

Un sport mal pratiqué peut être néfaste. Évitez les efforts unilatéraux et demandez à des experts de vous montrer de nouveaux exercices, par exemple dans le cadre de cours spéciaux ou chez un kinésithérapeute.

  • Le surpoids favorise le mal de dos. Chaque kilo en moins signifie également moins de pression sur le dos.
  • Aménagez les sièges et les postes de travail de manière ergonomique, de sorte que vous ne soyez pas assis avec le dos rond et une mauvaise posture.
  • Évitez le stress et détendez-vous (par exemple avec des techniques de relaxation comme le training autogène ou la relaxation musculaire progressive).
  • Veillez à garder le dos droit lorsque vous vous penchez, soulevez ou portez des objets.
  • Les massages, les bouillottes, les bains chauds aident à soulager les tensions.
  • Une alimentation équilibrée et une hydratation suffisante garantissent l’élasticité des disques intervertébraux.

Thérapie contre le mal de dos

Les douleurs dorsales aiguës peuvent presque toujours être très bien traitées. La chirurgie n’est nécessaire que dans de rares cas. Des médicaments antalgiques ou myorelaxants permettent de retrouver une activité physique. En effet, l’exercice physique contribue à renforcer le dos et à soulager les douleurs. C’est pourquoi le sport, sous forme de kinésithérapie ou d’exercices spécifiques, fait toujours partie du traitement. Si les douleurs sont dues à d’autres causes médicales, comme des calculs rénaux ou une pneumonie, ces maladies sont traitées en conséquence.

La rééducation du mal de dos

Chaque mal de dos est différent. Certains patients souffrant de douleurs chroniques ont déjà suivi différents traitements, malheureusement souvent infructueux. Dans le cadre d’une rééducation (réadaptation), chaque patient reçoit un diagnostic et un traitement optimaux et personnalisés. Pour certains, l’accent est mis sur les exercices sportifs et les comportements à adopter pour éviter la douleur. D’autres participent à une rééducation pour mieux comprendre la cause de leurs douleurs ou ont besoin d’aide pour reprendre le travail. L’accent mis sur la rééducation peut être adapté à chaque cas.

Traitement par des experts

Dans un centre de rééducation spécialisé dans les maladies du dos, des médecins spécialistes tels que des orthopédistes, des neurologues, des thérapeutes de la douleur et des psychologues travaillent main dans la main avec des scientifiques du sport, des physiothérapeutes et des ergothérapeutes. Ensemble, ils déterminent les causes de la douleur et établissent un plan personnalisé pour les mesures et les traitements pendant la rééducation. Pendant la rééducation, ils sont toujours disponibles pour répondre aux questions.

L’exercice physique et la détente

Dans un centre de rééducation, vous trouverez de nombreuses offres de sport et d’activité physique. Des experts vous guideront et vous montreront comment réaliser correctement des exercices de renforcement musculaire et des sports d’endurance. Des formations vous apprennent également comment bouger correctement au quotidien. Ainsi, pendant la période de rééducation, vous posez les bases d’une absence de douleur à long terme. Des cours sur les techniques de relaxation ou des traitements thermiques et des massages permettent de détendre les muscles et de réduire le stress.

Traitement des pathologies associées

Vous souffrez d’autres maladies ? Alors vous n’êtes pas seul. De nombreux patients souffrant de douleurs dorsales ont également d’autres problèmes. Il peut s’agir de maladies d’usure des articulations, de dépression, d’ostéoporose, de maladies cardio-vasculaires, d’une forte surcharge pondérale, de maladies pulmonaires ou d’un abus d’analgésiques. En rééducation, les médecins prennent en compte ces éléments et adaptent le traitement en conséquence.

Chances de guérison et bénéfices de la rééducation

Les mesures de rééducation peuvent soulager les douleurs dorsales de manière durable et à long terme. En cas de douleurs aiguës, la rééducation peut éviter que la maladie ne devienne chronique. En cas de douleurs dorsales chroniques ou après une opération, elle aide à retrouver une pleine mobilité et à adopter un comportement qui ménage le dos. La rééducation peut même remplacer les opérations. Des études montrent qu’autrefois, on opérait trop souvent les hernies discales. Aujourd’hui, on sait que dans 90% des cas, l’opération n’est pas nécessaire et que des mesures plus douces suffisent.

Comprendre les avantages pour la santé du choix d’un matelas parfait
5 façons de soulager votre dos

Plan du site